Rechercher

La vie continue, malgré tout

Série photographique documentaire, en lien avec la situation historique du Covid19


Isabelle, en confinement avec son ami chat




Isabelle m'a accueillie dans son espace bureau chez elle.

Je dis « accueillie », car ça fait du bien encore une fois, de faire comme si j'étais vraiment aller chez elle.

En ces temps mouvementés, c'est difficile de garder la motivation pour conserver sa routine et tenir ses engagements, la plupart du temps on a envie de rester dans sa bulle et de profiter de ses proches.

Je me sens très chanceuse qu'Isabelle ait accepté de faire ce projet et de parler avec moi.

Pendant son télé-travail, elle dessine sur un petit bout de carton recyclé.

C'est beau et original ce qu'elle fait ! J'adore ça !

Elle m'a montrée en avant-première sa sumo japonaise déguisée en troll.




On a bien ri, puis je lui ai conseillé de faire un film d'animation avec tous ces beaux dessins :D



Isabelle a profité du confinement pour faire de la rénovation, elle est ébéniste et habile de ses mains.

Elle s'occupe aussi de sa maman de 70 ans qui vit avec elle.

Son projet est de bâtir une maison bi-générationnelle : « c'était la maison de mes grands-parents. Ma mère occupe la maison principale et je me suis fait un appart dans le sous-sol ».

Un super beau projet pour garder nos aîné.e.s proches, avec ou sans Covid19.

C’est bien le temps, ça l’a toujours été en fait, de revisiter nos espaces.

De créer des espaces pour toutes les générations.

Vivons ensemble, et partageons nos savoirs.

Isabelle est très précautionneuse quand elle sort, elle a manteau juste pour l'extérieur pour ne pas contaminer sa maman.

Elle m'a avouée que malgré toute cette situation difficile, ça lui a permis d'avoir un rythme de vie plus tranquille, où elle a pu décompresser, car elle menait un rythme de travail effréné, frôlant souvent le burn-out.

Elle a d'ailleurs commencé une toile de peinture de paysage marin, qui m'a rappelé les peintures de ma mère.

Un paysage gaspésien qui fait du bien, qui nous rappelle qu’ici, la nature est si proche.

Quel cadeau inestimable.

Finalement.

La vie continue, malgré tout.





50 vues